Questions fréquemment posées

(2021-09-12)

Oui. Il existe une règle de charge avec laquelle vous pouvez configurer que la charge ne doit avoir lieu que lorsque le système solaire fournit une certaine puissance minimale. Le gestionnaire de charge cFos maîtrise également la surchargesolaire. Le gestionnaire de charge cFos peut lire le compteur de production et/ou accéder directement aux onduleurs du système solaire. Par exemple, de nombreux onduleurs de SMA et des onduleurs prenant en charge SUNSPEC sont pris en charge. Nous ajoutons constamment plus d'appareils à la liste. Vous pouvez également tester vous-même si le Charging Manager prend déjà en charge votre installation solaire.

Ce que nous ne prenons pas en charge actuellement, c'est l'activation et la désactivation automatique de phases individuelles lorsque la puissance solaire descend en dessous de 4200 W. Pour ce faire, il faudrait pouvoir commuter les phases individuellement à l'aide de contacteurs séparés. Nous envisageons de fournir un kit de mise à niveau ou de conversion pour la cFos Power Brain wallbox. Mais cela ne sera pas possible avant 2022.

Voici une solution de contournement: Si vous savez que le système solaire délivre moins de 4200 watts, vous pouvez désactiver un ou deux fusibles (disjoncteurs) qui servent à protéger les lignes d'alimentation de la wallbox (mais pas ceux avec lesquels le cFos Power Brain controller est protégé). Cependant, vous ne devez pas activer ou désactiver des phases individuelles pendant le processus de charge !

Le cFos Power Brain controller peut recharger les voitures électriques en 1, 2 et 3 phases. Cependant, votre fournisseur d'énergie et le VDE stipulent que toutes les phases doivent être chargées aussi uniformément que possible. Les phases individuelles peuvent différer des autres en termes de puissance d'un maximum de 4,5 kW. Si vous avez plusieurs voitures qui ne chargent pas en triphasé, demandez à votre électricien de connecter les EVSE afin que toutes les phases soient tournées par rapport aux autres EVSE (rotation de phase). Vous pouvez ensuite configurer la rotation des phases dans le gestionnaire de charge cFos. Le gestionnaire de charge cFos sait alors sur quelles phases l'alimentation est consommée et peut en tenir compte en conséquence.

En veille et voiture branchée, il consomme moins de 1,5W. Pendant qu'une voiture est en charge, l'EVSE, y compris le relais et le contacteur, a besoin d'env. 8W.

Bien entendu, vous devez faire alimenter le cFos Power Brain controller en courant triphasé par un électricien. De plus, vous pouvez connecter la EVSE à votre réseau domestique via WLAN ou vous connecter à votre hotspot et l'utiliser via une interface Web. Vous êtes alors prêt à partir

Nous recommandons que tous les cFos Power Brain controllers soient connectés à votre WLAN. Cela permettra au Charging Manager de communiquer avec les "esclaves" via votre réseau domestique. Un câblage supplémentaire avec des fils à paires torsadées n'est nécessaire que si vous souhaitez connecter des appareils Modbus RTU supplémentaires

Le WLAN est suffisant si votre cFos Power Brain wallbox trouve à portée de votre routeur WLAN ou d'un point d'accès. Ensuite, vous pouvez atteindre tous les appareils (par exemple d'autres EVSE via WLAN ou câblage réseau) qui peuvent être adressés via IP dans votre réseau domestique. Vous n'avez besoin de poser qu'une connexion torsadée supplémentaire à deux fils si vous souhaitez également adresser des appareils nécessitant un câblage via RS 485 (par exemple pour les / B24 ou Eastron Modbus, les contrôleurs EVSE d'EVRacing, Tesla Wall Connector Gen. 2) . Si vous souhaitez connecter jusqu'à 2 mètres S0, vous avez besoin d'un câble torsadé à deux fils pour chaque mètre.

Si vous cFos Power Brain wallbox, il se charge avec 16A (11kW) ou 32A (22kW) sans autre configuration, selon le modèle. Tant que vous ne souhaitez pas utiliser d'autres fonctionnalités, vous n'avez pas besoin de configurer les options du gestionnaire de charge. Si vous souhaitez faire fonctionner plusieurs cFos Power Brain wallboxes et/ou box tiers sur une même connexion, vous devez configurer le cFos Charging Manager si la recharge simultanée sur tous les EVSE surbooke votre service de raccordement domestique.

Vous pouvez facilement installer 2 boîtiers muraux cFos Power Brain ou plus. L'un est alors le gestionnaire de charge, c'est-à-dire le maître (le cFos Charging Manager est déjà intégré au cFos Power Brain Controller) et l'autre ou les autres « esclaves ». Ensuite, vous définissez, par exemple, 11 kW ou plus comme puissance de connexion domestique et la puissance est divisée dynamiquement selon que 1 ou 2 voitures sont en charge. En d'autres termes, tant qu'il n'y a pas vraiment de charge en plusieurs phases ou en phases différentes, la voiture de charge obtient sa pleine puissance.
Vous pouvez également connecter un compteur intermédiaire qui mesure la consommation électrique de votre maison (sans boîtiers muraux). De cette façon, vous pourriez mettre toute la connexion de la maison à la disposition du magasin lorsqu'elle n'est pas nécessaire dans la maison.

Oui. Le Tesla Wall Connector Gen 2 dispose d'une interface RS485 à deux fils avec laquelle il peut être contrôlé à distance en tant qu'esclave.

Attention: Le nouveau connecteur mural Tesla Gen 3 ne peut pas être contrôlé à distance pour le moment.
Tesla prévoit une mise à jour logicielle à une date ultérieure. Cependant, ce n'est actuellement pas disponible.

Vous pouvez utiliser l'interface RS485 pour connecter plusieurs connecteurs muraux Tesla Gen 2 à un bus et les connecter à l'interface RS485 du cFos Power Brain Controller ; Ensuite, vous pouvez configurer les Wallbox Tesla dans le cFos Power Brain Controller sous "Gestion de la charge". Notre gestionnaire de charge intégré peut ensuite distribuer dynamiquement la puissance de charge disponible à toutes les bornes de charge grâce à la gestion de la charge.
Remarque: Avec le nouveau connecteur mural Tesla Gen 2, le cFos Power Brain controller peut également évaluer et afficher le courant de charge réellement utilisé et le total des kWh consommés.

Dans la description du cFos Charging Manager (intégré au cFos Power Brain controller ou disponible en tant que solution logicielle pour Windows et Raspberry Pi), vous trouverez une liste (en constante augmentation) des EVSE actuellement pris en charge. De plus, tous les EVSE qui ont une fonctionnalité OCPP 1.6 suffisante sont pris en charge.

Le cFos Power Brain controller possède une interface Web qui vous permet d'activer la charge et de définir le courant de charge maximal. Vous pouvez accéder au point d'accès du cFos Power Brain controller à partir de votre ordinateur et de votre téléphone portable à l'aide de votre navigateur. Vous pouvez également connecter le cFos Power Brain controller à votre réseau domestique via WLAN, puis accéder à l'interface Web depuis votre réseau domestique.

Oui. Vous pouvez régler la puissance de charge maximale en W dans les paramètres de l'EVSE. Le courant de charge maximal est alors effectivement signalé à la voiture en env. pas de 1%. Vous avez donc le contrôle total. Lorsque la gestion de charge est activée, le gestionnaire de charge détermine toutes les quelques secondes le courant auquel l'EVSE a droit.

Certaines voitures électriques sont mises en mode veille après un certain temps sans charge. Exemple: la voiture est connectée à l'EVSE, mais la charge n'est pas activée en raison d'une règle de charge. Plus tard, lorsque la règle de charge est remplie et que la voiture est en mode veille, la charge ne démarre pas d'elle-même.

En principe, la cFos Power Brain wallbox peut sortir les voitures du mode veille. Nous collectons actuellement des valeurs empiriques à ce sujet. Si vous souhaitez tester cette fonction, contactez-nous !

Vous pouvez tester si une voiture est "éveillée" en mode veille si vous désactivez d'abord " Charge " sous l'élément de menu " cFos Power Brain Configuration " et désactivez l'EVSE, c'est-à-dire éteignez les deux interrupteurs. Attendez maintenant 30 secondes et rallumez les deux.

La voiture se réveille-t-elle?

La mise en veille de la voiture peut probablement être effectuée en réglant le courant de charge sur 0 mA et en attendant que la voiture soit en mode veille, puis en la remettant à 16 A.
Nous sommes très intéressés par les résultats de vos tests!

Une connexion Internet est nécessaire pour que les EVSEs cFos Power Brain controller puissent se fournir en temps. Une fois qu'ils sont connectés à votre réseau WLAN domestique, vous pouvez y accéder facilement via un navigateur. Sinon, vous devrez toujours vous connecter au hotspot respectif de la EVSE pour utiliser l'interface Web

Une connexion Internet est requise pour les mises à jour logicielles que nous proposons régulièrement en téléchargement.

L'interface Web de cFos Power Brain controller est écrite en HTML et Javascript. De plus, nous utilisons Bootstrap. L'affichage devrait bien fonctionner sur les écrans de bureau et les téléphones portables. Un navigateur Web raisonnablement moderne est requis

La Wallbox cFos Power Brain est livrée avec un compteur S0. Dans le commerce, il existe également des compteurs intermédiaires bon marché jusqu'à une puissance maximale de 30 à 40 kW. Ceux-ci émettent un nombre déterminé d'impulsions par kilowattheure consommé via un contact électrique. Vous pouvez connecter jusqu'à 2 de ces compteurs aux entrées S0 du cFos Power Brain Controller afin d'enregistrer et d'afficher les performances et la consommation actuelles ou de l'utiliser pour la gestion de la charge.
Pour plus d'informations sur les compteurs S0, consultez notre page de documentation sur le sujet.

Non. Si vous n'installez pas du tout de compteur, le gestionnaire de charge cFos fait des hypothèses par défaut: la puissance existante allouée pour recharger les voitures est alors simplement divisée par le nombre de voitures en cours de charge. On suppose alors que chaque voiture consomme toujours la puissance maximale qui vient d'être allouée. L'utilisation des phases est ici réglable, mais fixe.
Pour les voitures de recharge monophasées, vous pouvez installer les EVSE hors phase et configurer le gestionnaire de charge en conséquence. Ensuite, par exemple, avec une puissance totale de 11 kW (3 x 16 A), le gestionnaire de charge cFos peut fournir 16 A chacun à deux voitures en même temps.

Le cFos Power Brain controller prend en charge le cryptage SSL sécurisé pour OCPP, l'interface Web et l'API HTTP. De plus, vous pouvez importer des certificats SSL pour authentifier votre partenaire de communication. Cela empêchera quiconque d'utiliser abusivement votre EVSE pour modifier des données (par exemple, les courants de charge)
Les mises à jour logicielles de cFos Power Brain controller sont également sécurisées. Le firmware correspondant est signé numériquement par nos soins. Cela signifie qu'une mise à jour du micrologiciel ne peut être effectuée qu'avec un micrologiciel authentique

Oui. Le cFos Power Brain controller possède une interface Modbus RTU et TCP. Vous contrôlez l'EVSE en définissant le registre Modbus approprié. Si vous n'avez pas de support Modbus dans votre logiciel d'automatisation, vous pouvez également lire et définir les registres Modbus à l'aide de l'API HTTP. Vous trouverez ici une description de l'API HTTP. Le courant de charge est donné par pas de 0,1 A. cFos Power Brain controller doté du WLAN, vous n'avez pas besoin de câblage réseau supplémentaire.

OCPP est un protocole standard spécialement développé pour les EVSE. Avec OCPP un monde s'ouvre: vous pouvez utiliser OCPP par exemple
  • Rendez l'état de votre EVSE visible pour vous-même et pour les autres sur Internet. Ainsi, vous pouvez voir s'il est actuellement occupé, si quelqu'un est en train de charger, etc.
  • Connectez votre EVSE aux backends à des fins de facturation. Cela vous permet d'intégrer votre EVSE dans les réseaux des grands opérateurs de bornes de recharge et de gagner de l'argent avec votre EVSE et/ou de la facturer facilement si plusieurs personnes l'utilisent
  • Intégrez votre boîtier mural dans un système de gestion des charges. Grâce à cFos Charging Manager, nous proposons une gestion de la charge qui peut également utiliser des boîtiers muraux sans OCPP. Cependant, la plupart des autres fournisseurs exigent OCPP.
La cFos Power Brain wallbox est (à partir de septembre 2021) l'EVSE la moins chère avec une implémentation OCPP 1.6 mature et étendue, y compris diverses fonctionnalités professionnelles.

En novembre 2020, nous n'avons connaissance d'aucune prise en charge du cFos Power Brain controller dans OpenWB. Cependant, étant donné que le cFos Power Brain controller peut être facilement contrôlé à distance via une API HTTP, nous supposons que la prise en charge sera bientôt disponible. Voici des liens vers notre documentation Modbus et HTTP API:
Documentation Registres Modbus
Documentation API HTTP

Les options suivantes sont disponibles ici:
  • Vous pouvez connecter d'autres appareils Modbus pris en charge par nous à l'interface et les lire et les contrôler à distance
  • Vous pouvez connecter le Tesla Wall Connector Gen 2
  • Vous pouvez contrôler à distance le cFos Power Brain controller via Modbus RTU. Cependant, cela n'est recommandé que s'il existe de toute façon un câblage approprié. Sinon, nous recommandons Modbus TCP, HTTP ou OCPP via WLAN

Pour ce faire, vous devez utiliser le gestionnaire de charge. Dans l'interface Web, cliquez sur "Configuration" dans le menu. Réglez d'abord la puissance totale disponible pour tous les EVSE sous "Max. Total Power". Sous « Réserve de marche », vous devez définir une réserve qui n'est pas touchée afin que le fusible ne se déclenche pas en cas de surcharge. Si vous avez un foyer privé, nous vous recommandons 2500W en réserve. Sous "Max Total EVSE Power", vous pouvez entrer la puissance maximale pour laquelle la ligne d'alimentation de vos EVSE est conçue, s'il s'agit du facteur limitant. Sinon, entrez 0 ici.

Par défaut, un EVSE est configuré, à savoir la EVSE cFos Power Brain wallbox avec l'adresse "localhost". Avec localhost, le gestionnaire de charge s'adresse à ses propres appareils. Si vous ajoutez maintenant une autre EVSE, par exemple un cFos Power Brain wallbox, vous devez entrer l'adresse IP qu'il a dans votre réseau comme adresse, par exemple 192.168.2.102:4701. Si la EVSE à connecter est adressée via l'interface RS 485, entrez ici COM1, baudrate, 8, n, 1.

Le gestionnaire de charge répartit la puissance de charge disponible entre les boîtiers muraux configurés et en cours de charge (gestion de la charge).

Le cFos Charging Manager interroge tous les appareils configurés pour leur état toutes les quelques secondes. Étant donné que plusieurs appareils peuvent être adressés simultanément via IP et que tous les appareils l'un après l'autre avec une connexion à deux fils, nous recommandons les connexions IP. Ensuite, le gestionnaire de charge peut réagir plus rapidement

Dans ce cas, le gestionnaire de charge suppose que l'EVSE consomme une puissance maximale et signale des erreurs dans la vue d'ensemble. Ce n'est pas grave si la connexion est perdue pendant quelques secondes entre les deux. Sinon, vous devez toutefois vous assurer des connexions stables et fiables. En mode Modbus, l'EVSE est à sécurité intégrée, c'est-à-dire que si aucune autre communication Modbus n'a été reçue dans un nombre de secondes réglable, l'EVSE s'éteint automatiquement ou à un courant de charge minimum réglable. Avec OCPP, vous pouvez également obtenir ce comportement en utilisant "Charging Profiles".

La cFos Power Brain wallbox a un boîtier IP65. Tant que vous vous assurez également qu'il ne pleut pas dans la prise du câble de charge (il a un capuchon de protection), vous devriez pouvoir installer le boîtier mural à l'extérieur sans aucun problème.

Depuis septembre 2021, l'allemand et l'anglais sont pris en charge. D'autres langues pourraient être ajoutées si cela s'avère nécessaire.

La restriction d'accès fonctionne via l'interface Web, via RFID et via l'application. Cependant, vous pouvez également faire équiper un interrupteur à clé par un électricien en quelques étapes simples. Le signal CP, c'est-à-dire la ligne orange, doit alors être acheminé via l'interrupteur à clé. Lorsque l'interrupteur est ouvert, le cFos Power Brain controller ne remarque pas qu'une voiture est branchée et n'active donc pas la charge. La garantie reste intacte même avec une telle modification.

Avec une longueur de câble d'env. 15 m, 5 x 2,5 mm² suffisent pour le EVSE 11 kW, mais 5 x 4 mm² doivent être utilisés pour le EVSE 22 kW. Le 11kW EVSE doit être protégé par 16A pour toutes les phases, le 22kW EVSE avec 32A. Mais : L'EVSE ne peut être installé que par un spécialiste qualifié qui a besoin de savoir quelles sections de câble et quels fusibles sont nécessaires. Contrairement aux poêles, chauffe-eau et autres appareils électroménagers, un EVSE est un consommateur permanent et est donc soumis à des exigences de sécurité plus strictes. Par conséquent, veuillez ne pas l'installer vous-même, mais consultez toujours un spécialiste.

Non. Les boîtiers muraux doivent être câblés à partir d'un répartiteur en étoile et protégés chacun par un FI de type A et un disjoncteur. Le capteur de courant de défaut CC intégré à la cFos Power Brain wallbox réagit à un courant de défaut de 6 mA (courant continu). Si vous deviez connecter plusieurs wallbox en série, elles pourraient fournir chacune moins de 6mA de courant de défaut mais plus de 6mA au total. Cela ne serait alors pas reconnu. Cette connexion en série n'est donc pas autorisée.

Vous pouvez interrompre la ligne orange du câble de charge (signal CP) qui va au cFos Power Brain Controller à l'aide de l'interrupteur à clé. Avec un récepteur de télécommande centralisée, vous avez besoin d'un contact de relais sans potentiel qui s'ouvre lorsque la wallbox n'est pas autorisée à se charger. Le contrôleur ne reconnaît alors plus qu'une voiture est branchée et n'active pas la charge. Il n'est pas recommandé d'utiliser un interrupteur à clé pour interrompre l'alimentation électrique de la Wallbox ou du contrôleur.
Pour contrôler la puissance de charge, vous pouvez définir une règle de charge pour chaque boîtier mural qui devient active lorsqu'une entrée libre de potentiel est commutée. Ici, vous pouvez ensuite spécifier une certaine puissance ou un pourcentage de la puissance, voir les règles de charge

Les cFos Power Brain controllers de la Rev.1.1 (reconnaissables à l'en-tête de la broche pliée) ont une résistance de 330 Ohm à la sortie LED (3,3 V). Toute LED conçue pour un courant supérieur à 5 mA peut y être connectée. cFos Power Brain controllers de la Rev. 1.0 (l'en-tête de broche n'est pas accessible sans ouvrir le boîtier du Power Brain) n'ont pas de résistance. Ici, toute LED avec la résistance série appropriée peut être connectée à la sortie LED (3,3 V)

Les tuiles sur la page d'accueil montrent les kWh consommés par les EVSE et l'énergie importée et exportée des compteurs. De plus, vous pouvez télécharger un journal des transactions sous « Configuration » dans lequel tous les processus de charge sont enregistrés en kWh. Si vous configurez des utilisateurs individuels, ils peuvent également télécharger leur journal des transactions. Les journaux de transactions sont des fichiers CSV que vous pouvez traiter dans Excel par exemple.

Sous "Configuration du système" -> Fichiers, il y a un bouton pour réinitialiser la configuration du gestionnaire de charge cFos ou l'ensemble du système.

Si le cFos Power Brain wallbox a perdu la connexion au WLAN, vous pouvez d'abord redémarrer votre routeur ou point d'accès. Si cela ne vous aide pas, vous pouvez couper l'alimentation de l'EVSE pendant quelques secondes. Il devrait se reconnecter au WLAN après le redémarrage. Si cela ne réussit pas après quelques minutes, le cFos Power Brain wallbox démarre automatiquement son propre point d'accès WLAN afin que vous puissiez l'utiliser pour vous connecter au EVSE et vérifier la configuration.

Sous « Configuration » -> « Test Modbus », vous pouvez écrire un registre avec une valeur souhaitée pour le kWh du compteur. L'adresse du compteur est localhost : 4702 pour le compteur S0 1 ou localhost : 4703 pour le compteur S0 2. L'ID d'esclave est 2 pour le compteur S0 1 et 3 pour le compteur S0 2. Entrez 8058 comme registre, tapez " 64 bit qword " , numéro 1, valeur à écrire la lecture souhaitée du compteur en Wh. Cliquez ensuite sur " Ecrire ".

Après avoir défini la puissance de connexion domestique maximale dans les paramètres du gestionnaire de charge, vous pouvez mesurer de deux manières :
  • Vous installez un ou plusieurs compteurs de consommation (pour les consommations sans boitiers muraux) et de production (ou relevez vos onduleurs solaires). Le gestionnaire de charge calcule ensuite la puissance disponible pour charger les voitures électriques en tant que puissance de connexion domestique moins le compteur de consommation plus le compteur de génération. Si vous n'installez pas de compteur, le gestionnaire de charge répartit la puissance de connexion domestique entre les boîtiers muraux de charge. Si vous ne souhaitez pas mesurer la consommation domestique, vous pouvez configurer une puissance de raccordement domestique plus faible en fonction de la consommation domestique maximale (statique).
  • Vous installez un compteur de référence. Cela mesure la puissance qui passe par votre connexion domestique, y compris tous les consommateurs, producteurs et boîtiers muraux. Mais ensuite, il faut installer au moins un compteur qui mesure la consommation des boîtiers muraux. La gestion de la charge du gestionnaire de charge calcule ensuite la puissance de charge pour les voitures électriques comme la puissance de connexion de la maison moins la différence entre l'électricité achetée et les boîtiers muraux. En d'autres termes, il soustrait la production des boîtiers muraux de l'achat du réseau afin de déterminer la quantité d'énergie autrement consommée ou générée. Un compteur est généralement attribué à chaque boîtier mural. Cependant, vous pouvez également connecter tous les boîtiers muraux à un compteur et ainsi éventuellement économiser des compteurs si vous n'avez pas besoin d'un enregistrement individuel pour les boîtiers muraux (à des fins de facturation). Si vous avez une source de production (système PV), vous avez besoin d'un compteur bidirectionnel comme compteur d'électricité acheté afin de pouvoir faire la distinction entre l'importation et l'injection.
Vous indiquez au gestionnaire de charge la fonction des compteurs installés en spécifiant le rôle du compteur dans la configuration du compteur.

En Allemagne, tous les compteurs utilisés à des fins de facturation doivent être "calibrés". Cet étalonnage a lieu dans l'UE au moyen de la certification MID. Un compteur conforme MID convient donc à des fins de facturation.

Il n'y a pas d'obligation particulière de le faire dans un environnement privé. Dans un environnement commercial, vous devez faire vérifier l'EVSE annuellement par un électricien.

Sous "Configuration" -> Mise à jour du firmware, vous pouvez rechercher de nouvelles versions et les importer en cliquant sur "Mettre à jour maintenant". La wallbox redémarre alors.

Le 12V de la borne S0 peut être chargé avec un maximum de 25 mA. En fait, ils ne servent qu'à fournir une tension pour d'éventuels compteurs S0 ou contacts de commutation. Il vous reste à soustraire 5 mA pour chaque compteur S0 et contact que vous alimentez avec ce 12V. Cela signifie que seuls 20 mA ou 15 mA sont alors disponibles.

La LED du cFos Powerbrain clignote selon un schéma qui se répète toutes les 3 secondes. Dans l'explication suivante, représente une LED allumée et une LED éteinte.
Standby (LED éteinte)
VehicleDetected (la LED clignote brièvement toutes les 3 secondes)
Charging (la LED clignote: 1,5 seconde allumée, 1,5 seconde éteinte)
ChargingVentilation (la LED clignote: 1 seconde allumée, 2 secondes éteinte)
NoPower (la LED clignote quatre fois)
Erreur (la LED clignote deux fois avec une double impulsion)